Quoi

 

Un peu d’histoire…

Que veut dire le mot ostéopathie?
A.T.Still, le fondateur de l’ostéopathie à lui-même écrit dans son autobiographie :

« Vous vous demandez ce qu’est l’ostéopathie; vous regardez dans le dictionnaire médical et trouvez comme définition : « maladie des os ». C’est une grave erreur. Ostéopathie est composée de deux mots, osteon, signifiant « os », et pathos, pathein, « souffrir ». Elle présume que l’os « osteon » est le point de départ à partir duquel j’ai établi la cause de conditions pathologiques, puis j’ai combiné osteo-avec-pathie d’où a résulté ostéopathie. »

Il y a de cela environ 2400 ans, le réputé médecin et philosophe grec de l’Antiquité Hippocrate avançait déjà la théorie selon laquelle même si la maladie pouvait provenir de l’extérieur ou de l’intérieur de l’homme, « notre nature était le médecin de nos maladies ». Il pensait que l’attention devait être centrée sur le patient plutôt que sur la maladie. Sa philosophie s’appuyait sur l’étude de la santé de l’homme en tant qu’individu et comme une unité intégrée.

Andrew Taylor Still, fils d’un pasteur et médecin, avait pour conviction que l’être humain est de conception divine. Il en conclut que celui-ci avait crée dans l’homme un être parfait, sinon Dieu lui-même ne serait pas parfait.
Au 19e siècle en Amérique, Still s’inspira d’Hippocrate et poursuivit ses recherches dans cette voie : il développa une théorie et son application : l’ostéopathie.

Cette nouvelle médecine manuelle allait désormais modifier la façon de soigner.

Pour Still, il est important d’agir comme un mécanicien, c’est-à-dire que pour traiter l’effet, il faut que l’ostéopathe découvre la cause du trouble.

Il développa donc une thérapie manuelle axée sur la recherche des causes de la pathologie et non pas sur les effets de celle-ci : le corps ayant tous les médicaments nécessaires à son auto guérison, il suffit de lever les blocages afin de permettre aux fluides de la vie (sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien) et aux informations (influx nerveux) d’atteindre la région en lésion et lui permettre de retrouver la santé.