Mon approche

Et bien, la cause de la lésion primaire fait souvent partie d’un tout, d’un ensemble.

C’est pour moi le début du travail d’ostéopathe, considérer la personne dans son ensemble, c’est-à-dire le corps et l’esprit. Qui elle est à l’extérieur de notre salle, son mode de vie, son approche psychologique et émotionnelle face aux différentes situations. Cela afin de pouvoir traiter la personne dans son ensemble et non juste le symptôme le plus évident.

Il est primordial d’instaurer une relation de confiance avec le patient. Cela passe par l’écoute, l’empathie et le soutien moral de celui-ci. Parfois cela veut dire écouter le patient plus que le traitement physique proprement dit. Nous avons un rôle de prévention et d’éducation du patient, un peu comme un enseignant.

Mon but dans ma pratique est de rendre mes patients autonomes. Pour cela il est important d’analyser leur mode de vie afin de déterminer la ou les causes de leurs troubles physiques afin de les conseillers sur les mesures à prendre à l’extérieur de notre salle. Cela peut passer par des conseils d’hygiène de vie comme la nutrition, les exercices physiques ou simplement de l’encouragement à faire ce dont ils ont besoin pour se sentir mieux. Un encouragement qu’ils ne trouvent pas forcément chez eux. Évidemment, les conseils sont dans la mesure de nos compétences ou bien il est de notre devoir de les référer si cela s’avère nécessaire.

Je dis souvent que ma pratique est familiale, et pour cause, la quantité de patients que je vois, ce n’est pas ce qui compte mais le temps de qualité que je peux leur accorder pour qu’ils n’aient plus besoin de me voir. En aucun cas j’approuve « l’abonnement » aux traitements. Je pousse le patient à faire ce qui est nécessaire pour qu’il puisse se sentir bien dans sa peau grâce à son équilibre de vie.